Jean-louis Cerisier

Jean-Louis Cerisier est né le 21 mai 1957 à Châteaubriant en Loire-Atlantique. Il a passé son enfance et son adolescence en Mayenne entre 1968 et 1978. Ses premières réalisations artistiques remontent à 1972. Il rencontre en 1974 le peintre Jacques Reumeau, avec qui il entretiendra une amitié jusqu'à la mort du peintre en 1987. Il se forme en autodidacte, se façonnant une culture artistique par ses lectures, ainsi qu'au contact des œuvres du musée d'art naïf de Laval. Il complète sa formation à travers les œuvres des peintres lavallois François Aubin-Barbâtre, Jean-Eric Fouchault, Brigitte Maurice, Jean Chevalier, entre autres. Il entretient un dialogue artistique nourri avec le peintre Serge Paillard.

Dans les années 1980, il découvre les œuvres de Robert Tatin, Stani Nitkowski, Miguel Hernandez, Jean-Joseph Sanfouche, Adam Nidzgorski, ce qui lui permet d'étendre ses centres d'intérêts au domaine de l'art singulier. Il sera remarqué par Gérard Sendrey qui l'invitera à exposer au site de la Création Franche à Bègles en 1994 puis 1998. Il expose une nouvelle fois dans ce musée en 2011. Ses œuvres entrent alors dans la collection permanente du musée.

En 1992, au terme d'un séjour de trois ans en Pologne où il a exercé son métier d'instituteur, tout en continuant d'enseigner le français langue étrangère à Paris, il part à la découverte des créateurs inspirés autodidactes, en Mayenne d'abord, puis en région Pays de la Loire. Les résultats de ses recherches, qu'il aime qualifier d'ethno-artistiques, sont publiés dans la revue 303, Arts, Recherches, Créations. Dans l'une de ces publications (Mondes insolites et créations artistiques, La Mayenne à l'œuvre, Revue 303, nos 57 et 58, 1998), une première synthèse de ses recherches est proposée, qui sera complétée ensuite par deux conférences à Laval, la Première à la Maison du Tourisme en 1997, l'autre au musée d'art naïf et des arts singuliers MANAS en 2013.

Son intérêt pour les œuvres des autres, en particulier celles des autodidactes, ne le quittera plus. Il conçoit dorénavant la création comme un objet de rencontre, de partage, de mise en relation entre les artistes. En 2013, il fonde avec des amis l'association CNS53, Création Naïve et Singulière. Depuis cinq ans celle-ci organise une ou deux expositions annuelles dans le domaine de l'art singulier, principalement au musée de la Perrine à Laval mais aussi à l'étranger.

Jean-Louis Cerisier a d'abord puisé son inspiration chez les surréalistes puis chez les primitifs italiens et les maîtres de l'art naïf. Ses œuvres se répartissent sur plusieurs périodes stylistiques. Il réalise d'abord dans les années 1970 des dessins d'inspiration fantastique au stylo, à la plume et à la gouache. Dans les années 1980-90, il met en scène des personnages dans des intérieurs ou des cadres urbains. Depuis les années 2000, il se diversifie, explorant les possibilités offertes par le collage, le surlignage, la composition par assemblages de matériaux de récupération, le dessin et la peinture sur des supports variés, tels l'ardoise ou tout récemment les radiographies. Son œuvre préserve cependant son ancrage dans la figuration poétique.

vignette ardoise vignette ardoise vignette ardoise vignette ardoise vignette ardoise vignette ardoise vignette ardoise
Ardoises Compositions
aléatoires
Maisons Autres Musée de Bègles Musée de Laval Musée de Silésie
Katowice

Expositions personnelles

Exposition personnelle, du 29 octobre au 16 novembre 2019, Château du Parc Anger, Redon
Figuration poétique, exposition personnelle, du 1ier juin eu 1' juillet 2019, Musée Bernard Chardon, Lassay-les-Châteaux
Visions et apparitions, exposition personnelle, du 29 mai au 10 juillet 2017, librairie-galerie La Lucarne des ecrivains, Paris, 19e arrondissement.
Les mondes intermédiaires de Jean-Louis Cerisier, centre Kondas d'art naïf (Kondase Keskus), Viljandi, Estonie, du 28 mai au 3 août 2016.
Exposition rétrospective, musée de Silésie (Muzeum Slaskie), Katowice, Pologne, de février à mai 2014.
Exposition personnelle, librairie-galerie La Lucarne des Ecrivains, 115 rue de l'Ourcq, Paris 19e, juin 2012.
Première rétrospective, musée de la Création Franche, Bègles, 2011.
Exposition personnelle, ancien prieuré d'Olivet (53), 2001.
Exposition personnelle, Librairie de la Halle Saint-Pierre, Paris, 1999.
Exposition personnelle, Galerie Imago, Bègles, 1998.
Exposition personnelle, musée-école de la Perrine, Laval, 1996.
Exposition personnelle, Club international de la presse, Lodz, 1992.
Exposition personnelle, Centre culturel français, Varsovie, 1991.
Exposition personnelle, centre culturel Le Carroi , La Flèche (72),

Expositions collectives

Dominique Courjault - Jean-Louis Cerisier, du 14 au 17 août 2019, Espace des Arts, Le Ham.
Emilie Collet - Jean-Louis Cerisier, Galerie LFLF2015, du 17 au 31 juillet 2019, Saint-Malo-de-Guersac
16 premiers romans, 27 artistes, du 4 au 19 mai 2019, Salle des Pas Perdus, place du Château-Neuf, Laval
Réciproque, exposition collective, Mairie du 8e arrondissement, Paris, du 12 au 22 décembre 2016.
De bric et de broc, exposition collective, musée d'art naïf et des arts singuliers, Vieux-Château, Laval, du 2 avril au 27 septembre 2016.
Créations singulières en Mayenne et Pays de la Loire, exposition collective, musée-école de la Perrine, Laval, du 16 avril au 8 mai 2016.
Exposition Jean-Louis Cerisier et Bruno Montpied, Manoir des Renaudières, Carquefou, du 23 novembre au 13 décembre 2015.
La Mayenne à l'ouvre : destins croisés, exposition collective, centre Kondas d'art naïf (Kondase Keskus), Viljandi, Estonie, du 15 mai au 15 juillet 2015.
23e exposition d'art singulier, chapelle des Pénitents, Falicon (06), du 17 au 27 octobre 2014.
La Mayenne à l'ouvre : Croisements et filiations, exposition collective, musée national des beaux-arts de Biélorussie, Minsk, décembre 2013.
Biennale d'Ivry-sur-Seine, 2012.
Exposition du groupe Azverla (Jean-Louis Cerisier, Françoise Limouzy, Maryvonne Maudet, Michèle Molfessis, Thierry Nacht), Maison de l'Ange, Châteaubriant, mai 2010.
Rencontre, exposition Jean-Louis Cerisier, Françoise Limouzy, Waldemar Szauer, Nadejda Golubtsova, organisée par Maja et Nicolas De Lacoste, Saint-Pierre-de-Montmartre, Paris, 2008.
Exposition Jean-Louis Cerisier et Maryvonne Maudet organisée par l'association AAA 53, Maison Rigolote, Laval, novembre 2008.
6e Biennale internationale, musée du Vieux-Château, Laval, de juin à septembre 2007.
Biennale d'art singulier, Aubagne (13), 2006
24e concours international, galerie Pro Arte Kasper, Morges, Suisse, 1995.
Les jardiniers de la mémoire, exposition collective, site de la Création Franche, Bègles, 1994.
Exposition Jean-Louis Cerisier et Serge Paillard, centre culturel du Pont-de-Mayenne, Laval, 1977.

Bibliographie

Visions et apparitions, La gazette de la Lucarne, n° 103-104, juillet-août 2017.
Jean-Louis Cerisier, Les mondes intermédiaires
Dessins, peintures, compositions, 1972-2016, Les Cahiers de la Création Naïve et Singulière n° 2, 112 pages, 84 illustrations, 2016.
Jean-Louis Cerisier. L'art naïf contemporain, entretien avec Ivena Filus, Naiwna sztuka wspolczesna, Gazeta paryska, n° 27, avril 2016.
Jean-Louis Cerisier. À propos de moi, L'amateur, n° 408, février 2016.
Bruno Montpied. Le pays au-delà des grilles, revue Création Franche, n° 14, avril 1997.
Bruno Montpied. Jean-Louis Cerisier, écho, pp. 196-197, revue 303, n°49, avril 1996.
Collection Création Franche : 1989-2010, Ville de Bègles, page 37.

Collections publiques

-Laval, musée d'art naïf et des arts singuliers (MANAS)
-Bègles, musée de la Création Franche
-Katowice, Pologne, Musée de Silésie (Museum Slaskie)
-Viljandi, Estonie, Centre Paul Kondas d'art naïf (Kondase keskus)